Curcuma

Tout ce qu’il faut savoir sur le curcuma dans vos infusions

Le curcuma  (Curcuma longa) ou Turmeric en anglais est une grande plante vivace mesurant environ 1 m de hauteur et possédant un rhizome souterrain volumineux de 10 cm de diamètre environ. Le rhizome est surmonté de larges feuilles vertes et il présente une fois coupé une couleur orangée à l’odeur agréable.

Cette épice populaire est utilisée comme un remède à base de plantes depuis des milliers d’années dans le monde entier, de l’Inde à la Chine. Ce qui rend le curcuma si spécial, c’est son ingrédient actif, la curcumine. Ce composé spécial est l’une des principales raisons de tous ses bienfaits pour la santé et c’est également ce qui donne au curcuma sa couleur jaune caractéristique.

Le curcuma est peut-être le complément nutritionnel le plus efficace qui existe. Les bienfaits pour la santé que l’on pourrait trouver dans une simple tasse d’infusion de curcuma seraient presque infinis. Il présenterait notamment des avantages majeurs pour votre corps et votre cerveau.

Il existe mille et une façons de mettre la main sur cette plante utile, or ce que nous préférons c’est consommer cette épice polyvalente à l’ancienne, dans une belle tasse de thé.

Quelles seraient alors les vertus attribuées au Curcuma ?

Pas reconnu par une instance règlementaire compétente ou pas d’allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Usage traditionnel reconnu par une instance règlementaire compétente

Le curcuma est rempli de polyphénols, alias antioxydants, qui sont connus pour protéger votre corps de ces radicaux libres. Puis, la curcumine stimule les défenses anti-oxydantes déjà existantes dans votre corps.

La curcumine serait une substance bioactive qui combattrait l’inflammation au niveau moléculaire.

La curcumine pourrait supprimer de nombreuses molécules connues pour jouer un rôle majeur dans l’inflammation.

La curcumine améliorerait le flux sanguin dans le foie, ce qui contribuerait à améliorer la détoxication du foie, la réparation des cellules hépatiques endommagées et la production de bile.

Ses propriétés anti-oxydantes et anti-inflammatoires contribueraient à améliorer la circulation sanguine vers et depuis le cœur.

La curcumine aurait des propriétés antimicrobiennes qui lui permettraient d’agir comme un antiseptique naturel, ce qui aiderait à protéger les plaies de votre corps contre les infections bactériennes.

Elle soulagerait la sensation de satiété, la digestion lente et les flatulences.

Le curcuma pourrait avoir un impact sur certains récepteurs de la douleur dans le corps

La curcumine pourrait être efficace pour retarder ou même inverser de nombreuses maladies cérébrales et des diminutions des fonctions cérébrales liées à l’âge

Forme et dosage retenus dans nos préparations GRAALTEA pour infusion

Pour un effet bien-être Détox avec un usage traditionnel du curcuma, notre pharmacien conseil recommande pour un adulte :

0,75 g de rhizome de curcuma par portion en infusion, 2 fois par jour, soit 1,5 g de curcuma par jour.

Précautions d’usage

Respectez les doses journalières recommandées. Il est conseillé d’avoir un régime alimentaire équilibré et varié.

L’utilisation sur les enfants et les adolescents n’a pas été établie en raison du manque de données adéquates.

La sécurité pendant la grossesse et l’allaitement n’a pas été établie. En l’absence de données suffisantes, l’usage du curcuma pendant la grossesse et l’allaitement n’est pas recommandé.

En raison d’une éventuelle stimulation de la sécrétion biliaire le curcuma n’est pas recommandé en cas d’obstruction des voies biliaires, cholangite, maladie du foie, les calculs biliaires et toute autre maladie biliaire.

Si les symptômes s’aggravent pendant l’utilisation de l’infusion, il convient de consulter un médecin ou un professionnel de la santé qualifié.

>> Découvrez notre infusion DETOX – Pissenlit, curcuma & gingembre BIO -Arôme naturel de gingembre-citron <<

Découvrez notre infusion bio « Détox » en capsule à base de Curcuma !

Mais qu’en pensent les instances européennes ou internationales compétentes ?

Quel est l’avis de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire EFSA ?

 

Le règlement CE N°1924/2006 régit l’utilisation des allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires et a établi les procédures d’autorisation des allégations de santé sur la base de l’évaluation scientifique de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

A ce jour, les allégations de santé portant sur les plantes et préparations de plantes ne sont toujours pas réglementées, ce qui a conduit à la création de la liste des allégations « en attente » (correspondant à 2078 entrées).

En attendant que des mesures soient prises en vue de réglementer l’utilisation des allégations de santé portant sur les plantes et les préparations de plantes utilisées dans les denrées alimentaires, les allégations mises en attente ne peuvent être utilisées que conformément aux mesures transitoires prévues à l’article 28 dudit règlement sur les allégations, sous la responsabilité des exploitants du secteur alimentaire et à condition qu’elles soient conformes aux principes généraux et conditions générales dudit règlement, ainsi qu’aux dispositions nationales en vigueur qui leur sont applicables.

Article 5 du règlement CE 1924/2006 :

Il établit les conditions générales d’utilisation des allégations de santé et prévoit, entre autres, que l’utilisation d’allégations de santé n’est autorisée que si la présence d’une substance faisant l’objet de l’allégation s’est avérée avoir un effet physiologique bénéfique, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises, et que la substance se trouve dans le produit final en quantité significative, telle que définie dans la législation de l’ Union ou, en l’absence de règles en ce sens, en une quantité permettant de produire l’effet physiologique affirmé, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises.

Article 6 du règlement CE 1924/ 2006 :

Il prévoit que les autorités compétentes des Etats membres, la D.G.C.C.R.F. pour la France, peuvent demander à l’exploitant du secteur alimentaire ou au responsable de la mise sur le marché de produire tous les éléments et données pertinents attestant le respect des prescriptions dudit règlement.

Quelles allégations sur le Curcuma sont en attente d’un avis EFSA et d’une décision de la Commission Européenne ?

Plusieurs allégations sur le Curcuma ont été déposées et sont en attente d’un avis de l’EFSA. Les allégations en attente (pending list) sont listées par un numéro d’identification.

Il est mentionné à l’adresse internet suivante :

https://www.efsa.europa.eu/sites/default/files/topic/ndaclaims13.zip les allégations déposées pour avis EFSA et les conditions d’utilisation proposées par le demandeur (partie de la plante, mode de préparation, dosage journalier).

IMPORTANT

Attention : Regardez bien que la quantité de plante à prendre par portion et par jour pour que l’effet bien-être annoncé corresponde au mode de préparation mentionné. (infusion, extrait, poudre à avaler, ….). Des confusions sont fréquentes de la part des metteurs sur le marché d’infusions bien-être avec allégation santé.

Allégations en attente claim ID 2598  sur le Curcuma proposées par le(s) demandeur(s) :

« Utilisé pour soulager les douleurs inflammatoires »

« Utilisé pour une action anti-inflammatoire »

« Utilisé pour soulager les douleurs musculaires et articulaires »

« Utilisé pour la gestion et le contrôle des réactions inflammatoires »

Dosage proposé en attente avis de la Commission Européenne

  • En infusion : 4 g de racine par jour
  • Ou Consommation traditionnelle de la racine de curcuma : 2 g de rhizome sec par jour, ou jusqu’à 9 g de rhizome frais par jour
  • 400- 600 mg d’extraits, trois fois par jour

Allégations en attente claim ID 2599  sur le Curcuma proposées par le(s) demandeur(s) :

« Utilisé pour apporter un bon équilibre nerveux »

« Utilisé pour favoriser une bon équilibre mental »

Dosage proposé en attente avis de la Commission Européenne

  • 4 g de racine par jour, en infusion

Allégations en attente claim ID 2252 sur le Curcuma proposées par le(s) demandeur(s) :

« Utilisé pour aider la digestion »

« Utilisé pour favoriser la fonction normale du système intestinal »

« Utilisé pour favoriser une cholérèse normale »

« Utilisé pour favoriser une fonction hépathique normale »

« Utilisé pour stimuler la production des liquides digestifs du corps »

« Utilisé pour aider la fonction hépatique et biliaire »

« Utilisé pour aider au confort digestif »

« Utilisé pour faciliter la digestion des graisses »

Dosage proposé en attente avis de la Commission Européenne

  • Pour un mode de préparation infusion, 1,3 g de rhizome par jour dans 150 ml d’eau bouillante
  • Ou Consommation traditionnelle de la racine de curcuma : 1,5 à 3 g par jour
IMPORTANT

Les autres allégations en attente d’avis de l’EFSA dont le mode de préparation n’est pas une infusion n’ont pas été retenues car nous étudions volontairement que les plantes préparées en infusion.

 

Quels sont les avis des instances européennes ou internationales compétentes chargées de coordonner et d’évaluer les connaissances scientifiques en matière de phytothérapie ?

  • E.M.A. (European Medicines Agency ou Agence Européenne des médicaments)

L’E.M.A. reconnaît comme « traditionnel » l’usage du curcuma pour « le soulagement des troubles digestifs, tels que la sensation de satiété, de digestion lente et de flatulences. »

Dosage : Pour une préparation infusion : 0,5 à 1 g de substance végétale broyée dans 150 ml d’eau bouillante, 2 à 3 fois par jour

  • O.M.S. (Organisation Mondiale de la Santé)

L’O.M.S. considère comme « cliniquement justifié » l’usage du curcuma pour soulager « les digestions difficiles avec hyperacidité et flatulences ». Elle considère comme « traditionnel » son usage dans le traitement « des ulcères gastriques, de l’arthrite, des règles douloureuses ou irrégulières, de la diarrhée et des problèmes de peau ».

Dosage : Pour une préparation infusion : 0,5 à 1 g, 3 fois par jour; en matière végétale brute : 3 à 9 g par jour

  • La Commission E. en Allemagne

La Commission E. du ministère de la Santé allemand admet l’usage du curcuma pour « le traitement des troubles digestifs ».

Dosage : 1,5 à 3 g de substance végétale broyée par jour

  • E.S.C.O.P. (Coopération scientifique européenne en phytothérapie)

L’E.S.C.O.P. reconnaît l’usage du curcuma dans le traitement des symptômes « des troubles digestifs légers et des problèmes biliaires mineurs ».

Découvrez notre infusion bio « Détox » en capsule à base de Curcuma !

Finalement, quel dosage minimum et maximum de Curcuma par portion et par jour est recommandé par les instances européennes compétentes ?

Après lecture des documents ci-dessus, la monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (H.M.P.C) sur le curcuma mentionne un minimum de 0,5 à 1 g de substance végétale broyée par portion et 2 à 3 fois par jour.

La Monographie du Comité de l’Agence Européenne des médicaments mentionne une quantité maximum de rhizome de curcuma de 1 g de substance végétale broyée par portion jusqu’à 3 fois par jour, soit un maximum de 3 g par jour. De même pour la Commission E. et l’O.M.S.

CONSEIL

Ainsi, la quantité minimum de curcuma retenue pour une préparation en infusion est de minimum 0,5 g par portion 2 fois par jour pour un usage traditionnel mais avec un consensus des instances européennes compétentes d’un minimum journalier de 1,5 g par jour, soit 0,75 g par portion.

Sans ce minimum de plante de 0,5 g par portion 3 fois par jour ou 0,75 g par portion 2 fois par jour, l’allégation santé mentionnée avec le curcuma pour un usage traditionnel n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

Sources bibliographiques

– W.H.O. monographs on Selected medicinal plants –World Health Organization Geneva – (volumes 1, 2, 3, 4)

– The Complete German Commission E Monographs – Therapeutic Guide to Herbal Medicines – American Botanical Council – Senior Editor Mark Blumenthal

– European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs – The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, E.S.C.O.P, UK 2003

– Community Herbal Monograph of the Committee on Herbal Medicinal Products (H.M.P.C.) – European Medicines Agency, E.M.A.