FUCUS / VARECH (Fucus)

Tout ce qu’il faut savoir sur le fucus dans vos infusions

Le Fucus est un genre d’algues brunes, commun sur les côtes rocheuses et dans les marais salants des régions tempérées du nord.

Les espèces de fucus, ainsi que d’autres varechs, sont une source importante d’extraits alginates-colloïdaux ayant de nombreuses utilisations industrielles similaires à celles de l’agar.

Le fucus vésiculeux (F. vesiculosus) était l’une des sources originales d’iode.

Les fucus sont des algues vivaces, dont certaines ont une durée de vie allant jusqu’à 4 ans.

Elles sont dotées de flotteurs, de crampons en forme de disque pour s’accrocher aux rochers et de lames recouvertes de mucilage qui résistent à la dessiccation et aux changements de température.

La croissance du thalle est localisée à l’extrémité des pousses fourchues, et la plupart des espèces mesurent entre 2 et 50 cm de long environ.

Les organes reproducteurs mâles et femelles peuvent se trouver sur le même organisme ou sur des organismes séparés ; certaines espèces produisent des œufs et du sperme tout au long de l’année.

Quelles seraient alors les vertus attribuées au fucus ?

Pas reconnu par une instance règlementaire compétente ou pas d’allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Usage traditionnel reconnu par une instance règlementaire compétente

Le varech favoriserait la résorption des tissus graisseux par stimulation endocrinienne et en régularisant le métabolisme des graisses.
Il est depuis longtemps utilisé sous forme de bains et d’enveloppement pour réduire la cellulite.

Cette algue aux multiples vertus permettrait de prévenir, soulager et traiter les problèmes dermatologiques tels que le psoriasis et l’eczéma.

Le fucus serait riche en iodes indispensables au bon fonctionnement de la thyroïde et aiderait ainsi à réguler la fonction de cette dernière

Déjà utilisé par les Romains autrefois, le fucus aiderait à contrer les rhumatismes et à soulager les douleurs articulaires.

Le fucus aiderait à prévenir et soulager les crises d’asthme.

La richesse en fibres du fucus donne une impression rapide de satiété, et favorise ainsi la perte de poids.

Grâce à l’iode qu’il contient, le fucus apporterait de l’énergie à l’organisme.

Le fucus favoriserait la digestion et le transit intestinal en général.

Découvrez notre thé bio « Minceur » à base de Thé vert Ceylan, arôme d’orange & Rooibos Bio !

Mais qu’en pensent les instances européennes ou internationales compétentes ?

Quel est l’avis de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire EFSA ?

Le règlement CE N°1924/2006 régit l’utilisation des allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires et a établi les procédures d’autorisation des allégations de santé sur la base de l’évaluation scientifique de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

A ce jour, les allégations de santé portant sur les plantes et préparations de plantes ne sont toujours pas réglementées, ce qui a conduit à la création de la liste des allégations « en attente » (correspondant à 2078 entrées).

En attendant que des mesures soient prises en vue de réglementer l’utilisation des allégations de santé portant sur les plantes et les préparations de plantes utilisées dans les denrées alimentaires, les allégations mises en attente ne peuvent être utilisées que conformément aux mesures transitoires prévues à l’article 28 dudit règlement sur les allégations, sous la responsabilité des exploitants du secteur alimentaire et à condition qu’elles soient conformes aux principes généraux et conditions générales dudit règlement, ainsi qu’aux dispositions nationales en vigueur qui leur sont applicables.

Article 5 du règlement CE 1924/2006 :

Il établit les conditions générales d’utilisation des allégations de santé et prévoit, entre autres, que l’utilisation d’allégations de santé n’est autorisée que si la présence d’une substance faisant l’objet de l’allégation s’est avérée avoir un effet physiologique bénéfique, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises, et que la substance se trouve dans le produit final en quantité significative, telle que définie dans la législation de l’ Union ou, en l’absence de règles en ce sens, en une quantité permettant de produire l’effet physiologique affirmé, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises.

Article 6 du règlement CE 1924/ 2006 :

Il prévoit que les autorités compétentes des Etats membres, la D.G.C.C.R.F. pour la France, peuvent demander à l’exploitant du secteur alimentaire ou au responsable de la mise sur le marché de produire tous les éléments et données pertinents attestant le respect des prescriptions dudit règlement.

Quelles allégations sur le Fucus sont en attente d’un avis EFSA et d’une décision de la Commission Européenne ?

Plusieurs allégations sur le Fucus ont été déposées et sont en attente d’un avis de l’EFSA. Les allégations en attente (pending list) sont listées par un numéro d’identification.

Il est mentionné à l’adresse internet suivante :

https://www.efsa.europa.eu/sites/default/files/topic/ndaclaims13.zip les allégations déposées pour avis EFSA et les conditions d’utilisation proposées par le demandeur (partie de la plante, mode de préparation, dosage journalier).

IMPORTANT

Attention : Regardez bien que la quantité de plante à prendre par portion et par jour pour que l’effet bien-être annoncé corresponde au mode de préparation mentionné. (infusion, extrait, poudre à avaler, ….). Des confusions sont fréquentes de la part des metteurs sur le marché d’infusions bien-être avec allégation santé.

Allégations en attente claim ID 2259 sur le Fucus proposées par le(s) demandeur(s) :

« Utilisé pour le métabolisme énergétique »

« Utilisé pour la fonction de la thyroïde et la production d’hormone »

Dosage : Un équivalent de 5 à 10 g, 3 fois par jour.

Quels sont les avis des instances européennes ou internationales compétentes chargées de coordonner et d’évaluer les connaissances scientifiques en matière de phytothérapie ?

  • E.M.A. (European Medicines Agency ou Agence Européenne des médicaments)

L’EMA reconnaît comme « traditionnel » l’usage du Fucus vesiculosus comme « adjuvant au régime hypocalorique pour aider à la perte de poids des adultes en surcharge pondérale, après exclusion des affections graves par un médecin».

Dosage : 130 mg de substance végétale en poudre, avec un verre d’eau, 2 fois par jour, 2h avant les repas.

  • La Commission Européenne en Allemagne

La Commission Européenne du ministère de la santé allemand reconnaît l’usage du fucus pour les maladies de la thyroïde, l’obésité, le surpoids, l’artériosclérose, et les troubles digestifs, ainsi que pour « purifier le sang ».
L’efficacité n’a cependant pas été vérifiée

Découvrez notre thé bio « Minceur » à base de Thé vert Ceylan, arôme d’orange & Rooibos Bio !

Finalement, quel dosage minimum de fucus par portion et par jour est recommandé par les instances européennes compétentes ?

Après lecture des documents ci-dessus, l’allégation ID 2259 sur le Fucus pour un effet bien-être ENERGIE et SANTE DE LA THIROÏDE en attente d’avis de l’EFSA et de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de Fucus de 5 à 10 g par portion et 3 fois par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur le fucus mentionne un minimum de 130 mg de substance végétale en poudre par portion et 2 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum de fucus retenue pour une préparation en infusion est de minimum 5 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 5 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec le fucus pour un usage traditionnel n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

Quel est le dosage maximum du de Fucus par portion et par jour recommandé par les instances européennes compétentes ?

La Monographie du Comité de l’Agence Européenne des médicaments mentionne une quantité maximum de Fucus de 130  mg de substance végétale en poudre par portion jusqu’à  2 fois par jour, soit un maximum de 260 mg par jour.

Nous ne proposons pas de thé et tisane à base de Fucus, ou avec un effet bien-être ENERGIE ou SANTE DE LA THYROÏDE.

Cependant, vous pouvez découvrir l’intégralité de notre gamme Bien-être :

Découvrez nos infusions Bien-être BIO

Précautions d’usage

L’usage du Fucus n’est pas recommandé chez les personnes de moins de 18 ans.

En l’absence de données, l’utilisation de fucus pendant la grossesse et l’allaitement n’est pas recommandée.

Les préparations à base de Fucus et les médicaments pour la glande thyroïde ne doivent pas être pris en concomitance.

Sources bibliographiques

– WHO monographs on Selected medicinal plants –World Health Organization Geneva – (volumes 1, 2, 3, 4)

– The Complete German Commission E Monographs – Therapeutic Guide to Herbal Medicines – American Botanical Council – Senior Editor Mark Blumenthal

– European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs – The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003

– Community Herbal Monograph of the Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) – European Medicines Agency, EMA