GUIMAUVE (Althaea officinalis)

Tout ce qu’il faut savoir sur la guimauve dans vos infusions

La guimauve est une plante herbacée vivace de la famille des hibiscus, originaire d’Europe de l’Est et d’Afrique du Nord. Elle s’est également établie en Amérique du Nord.

La plante se trouve généralement dans les zones marécageuses, principalement près de la mer.

Ses feuilles sont fortement nervurées, en forme de cœur ou ovales.

Les fleurs rosâtres, portées sur des tiges d’environ 1,8 mètre de haut, ont un diamètre d’environ 5 cm.

La racine était autrefois utilisée pour fabriquer des guimauves, une confiserie.

Quelles seraient alors les vertus attribuées à la guimauve ?

Pas reconnu par une instance règlementaire compétente ou pas d’allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Usage traditionnel reconnu par une instance règlementaire compétente

La forte teneur en mucilagineux de la racine de guimauve pourrait faire de la plante un remède utile pour traiter la toux et le rhume.
La racine de guimauve semblerait agir comme une enzyme pour détacher le mucus et inhiber les bactéries.

La racine de guimauve aurait un effet anti-inflammatoire qui pourrait aider à soulager l’irritation de la peau causée par la furonculose, l’eczéma, la dermatite ou les rayons UV et l’exposition au soleil.
L’herbe stimulerait certaines cellules qui ont une activité anti-inflammatoire.

La racine de guimauve aurait une activité antibactérienne qui pourrait la rendre efficace pour la cicatrisation des blessures.
De par son effet apaisant, l’extrait de guimauve accélèrerait le temps de cicatrisation des blessures et réduirait l’inflammation.

La racine de guimauve pourrait être utilisée pour améliorer l’apparence de la peau qui a été exposée aux rayons ultraviolets (UV).

L’application topique de racine de guimauve serait bénéfique pour les personnes ayant été exposées au soleil.

La racine de guimauve pourrait agir comme un analgésique pour soulager la douleur. Cela pourrait faire de la racine de guimauve un excellent choix pour soulager les conditions qui provoquent la douleur ou l’irritation, comme le mal de gorge ou une abrasion.
.

La racine de guimauve aurait également le potentiel d’agir comme un diurétique. Les diurétiques aident l’organisme à évacuer l’excès de liquide. Elle aiderait ainsi à nettoyer les reins et la vessie.

L’extrait de guimauve pourrait même soutenir la santé urinaire globale.
L’effet apaisant de la guimauve peut potentiellement soulager l’irritation interne et l’inflammation des voies urinaires. Son effet antibactérien pourrait donc peut-être se montrer utile dans le traitement des infections urinaires.

La racine de guimauve aurait également le potentiel de traiter un large éventail d’affections digestives, notamment la constipation, les brûlures d’estomac et les coliques intestinales.
L’extrait de fleur de guimauve présenterait des avantages potentiels dans le traitement des ulcères gastriques.

La racine de guimauve pourrait aider à apaiser l’irritation et l’inflammation du tube digestif.
Des extraits contenus dans la racine de guimauve pourraient être utilisés pour traiter les muqueuses irritées. Le contenu du mucilage créerait une couche protectrice de tissu sur la paroi du tube digestif.
La racine de guimauve pourrait également stimuler les cellules qui soutiennent la régénération des tissus.
La guimauve pourrait ainsi réduire le risque d’ulcères gastriques. En couvrant et protégeant la muqueuse de l’estomac, le

La racine de guimauve aurait des propriétés antioxydantes qui aideraient à protéger l’organisme contre les dommages causés par les radicaux libres.

La prise de l’extrait de fleur de guimauve aurait un effet positif sur le taux de cholestérol HDL, favorisant la santé cardiaque.

La sécheresse chronique de la bouche, que la communauté médicale appelle xérostomie, peut entraîner une augmentation des caries, des maladies des gencives et des infections dentaires.
La racine de guimauve est une plante hydratante, elle aurait des effets positifs sur la production de salive.

En cas de reflux gastrique, l’acide de l’estomac remonte dans la gorge, ce qui peut endommager l’œsophage. Le mucilage enrobant l’œsophage d’une personne, pourrait ainsi le protéger des acides nocifs de l’estomac.

Découvrez notre infusion bio « Digestion » à base de Menthe poivrée, fenouil & mélisse Bio !

Mais qu’en pensent les instances européennes ou internationales compétentes ?

Quel est l’avis de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire EFSA ?

Le règlement CE N°1924/2006 régit l’utilisation des allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires et a établi les procédures d’autorisation des allégations de santé sur la base de l’évaluation scientifique de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

A ce jour, les allégations de santé portant sur les plantes et préparations de plantes ne sont toujours pas réglementées, ce qui a conduit à la création de la liste des allégations « en attente » (correspondant à 2078 entrées).

En attendant que des mesures soient prises en vue de réglementer l’utilisation des allégations de santé portant sur les plantes et les préparations de plantes utilisées dans les denrées alimentaires, les allégations mises en attente ne peuvent être utilisées que conformément aux mesures transitoires prévues à l’article 28 dudit règlement sur les allégations, sous la responsabilité des exploitants du secteur alimentaire et à condition qu’elles soient conformes aux principes généraux et conditions générales dudit règlement, ainsi qu’aux dispositions nationales en vigueur qui leur sont applicables.

Article 5 du règlement CE 1924/2006 :

Il établit les conditions générales d’utilisation des allégations de santé et prévoit, entre autres, que l’utilisation d’allégations de santé n’est autorisée que si la présence d’une substance faisant l’objet de l’allégation s’est avérée avoir un effet physiologique bénéfique, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises, et que la substance se trouve dans le produit final en quantité significative, telle que définie dans la législation de l’ Union ou, en l’absence de règles en ce sens, en une quantité permettant de produire l’effet physiologique affirmé, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises.

Article 6 du règlement CE 1924/ 2006 :

Il prévoit que les autorités compétentes des Etats membres, la D.G.C.C.R.F. pour la France, peuvent demander à l’exploitant du secteur alimentaire ou au responsable de la mise sur le marché de produire tous les éléments et données pertinents attestant le respect des prescriptions dudit règlement.

Quelles allégations sur la racine de Guimauve sont en attente d’un avis EFSA et d’une décision de la Commission Européenne ?

Une allégation sur la Guimauve a été déposée et est en attente d’un avis de l’EFSA. Les allégations en attente (pending list) sont listées par un numéro d’identification.

Il est mentionné à l’adresse internet suivante :

https://www.efsa.europa.eu/sites/default/files/topic/ndaclaims13.zip les allégations déposées pour avis EFSA et les conditions d’utilisation proposées par le demandeur (partie de la plante, mode de préparation, dosage journalier).

IMPORTANT

Attention : Regardez bien que la quantité de plante à prendre par portion et par jour pour que l’effet bien-être annoncé corresponde au mode de préparation mentionné. (infusion, extrait, poudre à avaler, ….). Des confusions sont fréquentes de la part des metteurs sur le marché d’infusions bien-être avec allégation santé.

A ce jour, il n’existe pas d’allégation en attente propre à la Guimauve pour une préparation en infusion.

Quels sont les avis des instances européennes ou internationales compétentes chargées de coordonner et d’évaluer les connaissances scientifiques en matière de phytothérapie ?

  • E.M.A. (European Medicines Agency ou Agence Européenne des médicaments)

L’EMA reconnaît l’usage traditionnel de la racine de guimauve dans « le traitement symptomatique des irritations de la bouche et de la gorge, de la toux sèche et de l’inconfort gastro-intestinal léger ».

Dosage :
– Pour traitement des irritations et de la toux :
• Enfants de 3 à 5 ans : 0,5 g à 1 g de substance végétale broyée dans 150 ml d’eau préparation par macération, 3 fois par jour
• Enfants de 6 à 11 ans : 0,5 g à 1,5 g de substance végétale broyée dans 150 ml d’eau, préparation par macération, 3 fois par jour
• Adulte : 0,5 g à 3 g de substance végétale broyée dans 150 ml d’eau, préparation par macération, plusieurs fois par jour (minimum 2 fois), 15 g par jour maximum.

– Pour traitement de l’inconfort gastro-intestinal : 2 à 5 g de substance végétale broyée dans 150 ml d’eau, préparation par macération, 3 fois par jour.

  • OMS (Organisation Mondiale de la Santé)

L’OMS admet l’usage traditionnel de la racine de guimauve pour le traitement « de la toux sèche et d’irritation, ainsi que dans les irritations des muqueuses de la bouche et de la gorge. »
L’OMS évoque aussi l’usage de la guimauve dans la médecine populaire pour le « traitement de l’asthme, des cystites, de la dysenterie, et des irritations de la muqueuse gastrique ».

Dosage :
– Pour traitement des irritations et de la toux : 0,5 à 3 g de substance végétale broyée, préparation par macération, peut être pris jusqu’à un dosage de 15 g par jour.
– Pour traitement des irritations gastriques : 3 à 5 g de substance végétale broyée, préparation par macération, jusqu’à 3 fois par jour.

  • La Commission E

La Commission E du ministère de la santé allemand admet l’usage traditionnel de la racine de guimauve dans les mêmes indications que l’EMA.

Dosage : 6 g de racine par jour.

  • ESCOP (Coopération scientifique européenne en phytothérapie)

L’ESCOP reconnaît l’usage traditionnel de la racine de guimauve contre « les toux sèches et les irritations de la bouche, de la gorge et de l’estomac ».

Dosage :
– Pour traitement des irritations et de la toux :

• Enfants de 3 à 6 ans : 0,5 g à 1 g de substance végétale broyée dans 150 ml d’eau préparation par macération, 3 fois par jour
• Enfants de 6 à 12 ans : 0,5 g à 1,5 g de substance végétale broyée dans 150 ml d’eau, préparation par macération, 3 fois par jour
• Adulte : 0,5 g à 3 g de substance végétale broyée dans 150 ml d’eau, préparation par macération, plusieurs fois par jour, 15 g par jour maximum.

– Pour traitement de l’inconfort gastro-intestinal : 3 à 5 g de substance végétale, préparation par macération, jusqu’à 3 fois par jour.

Découvrez notre infusion bio « Digestion » à base de Menthe poivrée, fenouil & mélisse Bio !

Finalement, quel dosage minimum de guimauve par portion et par jour est recommandé par les instances européennes compétentes ?

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur la Guimauve mentionne, pour le traitement des irritations et de la toux, un minimum de 0,5 à 3 g de substance végétale broyée par portion, plusieurs fois par jour et un minimum de 3 à 5 g de substance végétale broyée par portion jusqu’à 3 fois par jour pour le traitement de l’inconfort gastro-intestinal.

Ainsi, la quantité minimum de Guimauve retenue pour une préparation en infusion est de minimum 1 g par portion pour un usage traditionnel.

Aucune allégation de santé n’existe, à ce jour, pour la Guimauve seule, ainsi aucun metteur sur le marché ne peut revendiquer d’allégation santé ou d’effet bien-être sur son infusion à la Guimauve.

Dans le cas d’une allégation santé en attente pour la Guimauve, alors le metteur sur le marché devrait respecter un minimum de plante par portion pour que l’allégation mentionnée sur son produit soit conforme.

Quel est le dosage maximum de guimauve par portion et par jour recommandé par les instances européennes compétentes ?

La Monographie du Comité de l’Agence Européenne des médicaments mentionne une quantité maximum de racine de Guimauve de 5 g de substance végétale broyée par portion jusqu’à  3 fois par jour, soit un maximum de 15 g par jour.

Nous ne proposons pas de thé ou tisane à base de Guimauve.

Cependant, vous pouvez découvrir notre gamme Bien-être :

Découvrez nos infusions Bien-être BIO

Précautions d’usage

L’EMA et l’OMS déconseillent l’usage de la guimauve chez les femmes enceintes et celles qui allaitent.

L’usage de la guimauve chez les enfants de moins de 3 ans est également déconseillé.

Sources bibliographiques

– WHO monographs on Selected medicinal plants –World Health Organization Geneva – (volumes 1, 2, 3, 4)

– The Complete German Commission E Monographs – Therapeutic Guide to Herbal Medicines – American Botanical Council – Senior Editor Mark Blumenthal

– European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs – The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003

– Community Herbal Monograph of the Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) – European Medicines Agency, EMA

© Graaltea - 2021 -