HAMAMÉLIS (Hamamelis virginiana)

Tout ce qu’il faut savoir sur l’hamamélis dans vos infusions

L’hamamélis virginiana est l’une des cinq espèces du genre Hamamelis (famille des Hamamelidaceae), qui sont toutes des arbustes et des petits arbres originaires de l’est de l’Amérique du Nord et de l’Asie orientale.
Certaines sont cultivées pour leurs fleurs jaunes, avec quatre pétales étroits et tordus en forme de ruban.

L’hamamélis produit de petites grappes de fleurs à quatre pétales, portées près des branches, et possède des feuilles caduques, ovales, dentelées et bien nervurées.

L’hamamélis d’Amérique (H. virginiana), qui peut atteindre 4,5 mètres de haut, fleurit à la fin de l’automne et ses fruits explosifs mûrissent l’année suivante. Son calice jaune en forme de coupe persiste tout l’hiver.

L’hamamélis vermillon (H. vernalis), d’environ 2 mètres de haut, fleurit à la fin de l’hiver ou au début du printemps.

L’hamamélis a un parfum doux, frais et légèrement boisé.

Son nom anglais « Witch Hazel »  fait référence aux brindilles fourchues qui étaient parfois utilisées pour la sorcellerie ou la radiesthésie afin de localiser les eaux souterraines.

L’hamamélis se présente sous différentes formes. On peut en effet se servir de ses feuilles, de ses écorces séchées, mais aussi l’utiliser sous forme d’extraits secs et liquides, de bains de bouche, de gels, ou d’ « eau d’hamamélis ».

Quelles seraient alors les vertus attribuées à l’hamamélis ?

Pas reconnu par une instance règlementaire compétente ou pas d’allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Usage traditionnel reconnu par une instance règlementaire compétente

L’hamamélis contiendrait de nombreux composés aux puissantes propriétés anti-inflammatoires.
Elle possèderait aussi des antioxydants qui aident à prévenir une inflammation généralisée et à neutraliser les radicaux libres.

L’hamamélis supprimerait l’érythème, une rougeur de la peau causée par une blessure ou une irritation.
L’application locale d’hamamélis sur une peau sensible pourrait être bénéfique dans le traitement des peaux enflammées, irritées ou abîmées.

L’hamamélis serait souvent utilisé comme remède naturel pour soulager l’inconfort et la douleur causés par les hémorroïdes.
L’hamamélis aiderait à traiter les démangeaisons, les rougeurs, la douleur et les gonflements associés aux hémorroïdes grâce à ses effets anti-inflammatoires.
De plus, la plante aurait des propriétés hémostatiques qui pourraient arrêter les saignements causés par les hémorroïdes.

Grâce à ses puissantes propriétés anti-inflammatoires, l’hamamélis pourrait être utile dans le traitement de l’acné.
Elle agirait comme un astringent, provoquant la contraction des tissus pour aider à rétrécir les pores, tout en apaisant la peau et en soulageant l’inflammation.
Elle empêcherait donc les bactéries responsables de l’acné d’infecter la peau.

L’utilisation d’hamamélis sur le cuir chevelu avant de se laver les cheveux aiderait à traiter la sensibilité du cuir chevelu et soulager les symptômes tels que les démangeaisons et la sensibilité.
La plante pourrait également aider à soulager l’inflammation, ce qui pourrait se montrer utile pour réduire la sensibilité du cuir chevelu causée par des affections comme le psoriasis ou l’eczéma.
L’hamamélis serait également utilisée comme remède naturel contre les pellicules et la sécheresse du cuir chevelu.

En raison de sa capacité à diminuer l’inflammation et à agir comme un astringent, l’hamamélis serait parfois utilisée pour traiter les maux de gorge.
Se gargariser avec une préparation en infusion d’Hamamélis aiderait à réduire le gonflement, à diminuer la douleur et à sécher l’excès de mucus dû au mal de gorge.

L’hamamélis serait riche en tanins, un composé végétal naturel aux puissantes propriétés antioxydantes qui pourrait aider à protéger votre peau contre les dommages lorsqu’il est appliqué localement.

Les tanins pourraient agir comme une barrière, empêchant les substances inflammatoires de pénétrer dans les cellules de votre peau.
L’hamamélis aiderait ainsi à neutraliser les radicaux libres nocifs et à prévenir la propagation des cellules cancéreuses de la peau.

L’hamamélis pourrait être bénéfique dans la lutte contre certains types d’infections virales.
La plante possèderait des composés ayant potentiellement des effets antiviraux contre la grippe A ou inhibant notamment l’activité du virus herpès, qui est souvent à l’origine des boutons de fièvre.

L’hamamélis aurait des propriétés astringentes, elle serait efficace pour renforcer les parois des vaisseaux sanguins et réduire l’apparition et les symptômes des varices.
La plante contiendrait aussi de l’acide gallique et des huiles essentielles qui aideraient à réduire la dilatation et les douleurs dues aux varices.

L’hamamélis serait utilisé en bain de bouche pour l’hygiène buccale mais aussi pour traiter la gingivite ou autre inflammation de la bouche.

L’hamamélis aiderait à faire disparaître plus rapidement les hématomes.
La plante serait en effet un astringent qui contracterait les tissus corporels et réduirait les saignements, ainsi il guérirait les bleus et les dommages sous-jacents.

Les feuilles et l’écorce d’hamamélis contiendraient des tanins et flavonoïdes qui auraient des propriétés vasculoprotectrices.
L’hamamélis serait reconnue pour améliorer le retour veineux, ainsi la plante favoriserait la circulation sanguine et soulagerait la sensation de jambes lourdes.

Découvrez notre infusion bio « Circulation » à base de vignes rouges & de myrtillier Bio !

Mais qu’en pensent les instances européennes ou internationales compétentes ?

Quel est l’avis de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire EFSA ?

Le règlement CE N°1924/2006 régit l’utilisation des allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires et a établi les procédures d’autorisation des allégations de santé sur la base de l’évaluation scientifique de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

A ce jour, les allégations de santé portant sur les plantes et préparations de plantes ne sont toujours pas réglementées, ce qui a conduit à la création de la liste des allégations « en attente » (correspondant à 2078 entrées).

En attendant que des mesures soient prises en vue de réglementer l’utilisation des allégations de santé portant sur les plantes et les préparations de plantes utilisées dans les denrées alimentaires, les allégations mises en attente ne peuvent être utilisées que conformément aux mesures transitoires prévues à l’article 28 dudit règlement sur les allégations, sous la responsabilité des exploitants du secteur alimentaire et à condition qu’elles soient conformes aux principes généraux et conditions générales dudit règlement, ainsi qu’aux dispositions nationales en vigueur qui leur sont applicables.

Article 5 du règlement CE 1924/2006 :

Il établit les conditions générales d’utilisation des allégations de santé et prévoit, entre autres, que l’utilisation d’allégations de santé n’est autorisée que si la présence d’une substance faisant l’objet de l’allégation s’est avérée avoir un effet physiologique bénéfique, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises, et que la substance se trouve dans le produit final en quantité significative, telle que définie dans la législation de l’ Union ou, en l’absence de règles en ce sens, en une quantité permettant de produire l’effet physiologique affirmé, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises.

Article 6 du règlement CE 1924/ 2006 :

Il prévoit que les autorités compétentes des Etats membres, la D.G.C.C.R.F. pour la France, peuvent demander à l’exploitant du secteur alimentaire ou au responsable de la mise sur le marché de produire tous les éléments et données pertinents attestant le respect des prescriptions dudit règlement.

Quelles allégations sur lla feuille et l’écorce d’Hamamélis sont en attente d’un avis EFSA et d’une décision de la Commission Européenne ?

Plusieurs allégations sur l’Hamamélis ont été déposées et sont en attente d’un avis de l’EFSA. Les allégations en attente (pending list) sont listées par un numéro d’identification.

Il est mentionné à l’adresse internet suivante :

https://www.efsa.europa.eu/sites/default/files/topic/ndaclaims13.zip les allégations déposées pour avis EFSA et les conditions d’utilisation proposées par le demandeur (partie de la plante, mode de préparation, dosage journalier).

IMPORTANT

Attention : Regardez bien que la quantité de plante à prendre par portion et par jour pour que l’effet bien-être annoncé corresponde au mode de préparation mentionné. (infusion, extrait, poudre à avaler, ….). Des confusions sont fréquentes de la part des metteurs sur le marché d’infusions bien-être avec allégation santé.

Allégations en attente claim ID 3380 sur l’Hamamélis proposées par le(s) demandeur(s) :

« Utilisé pour la bonne circulation du sang dans les microvaisseaux »

« Utilisé pour diminuer les sensations de jambes lourdes »

Dosage : 2 à 3 g de feuilles dans 150 ml d’eau bouillante, en infusion, 2 à 3 fois par jour.

 

Allégations en attente claim ID 3381 sur l’Hamamélis proposées par le(s) demandeur(s) :

« Utilisé pour augmenter la résistance physiologique de l’organisme en cas de conditions ambiantes extrêmes »

Dosage : 2 à 3 g d’écorce par jour  pour une préparation de thé ou 2 à 3 g de feuilles, en infusion, 3 fois par jour.

 

Allégations en attente claim ID 3382 sur l’Hamamélis proposées par le(s) demandeur(s) :

« Contribue au bien-être oral ; aide valable et efficace pendant la saison froide. »

« Soulagement de la gorge. »

« Aide les voies respiratoires supérieures.»

« Aide à maintenir la mobilité et la souplesse des articulations. »

« Contribue à la résistance pendant le cycle prémenstruel. »

«Contribue à soulager les symptômes de la ménopause. »

Dosage : 2 à 3 g d’écorce par jour  pour une préparation de thé ou 2 à 3 g de feuilles, en infusion, 3 fois par jour.

Allégations en attente claim ID 3383 sur l’Hamamélis proposées par le(s) demandeur(s) :

« L’antioxydant aide à protéger contre l’action des radicaux libres due à une longue exposition aux UV. »

« Le complément alimentaire soutient l’activité physiologique en aidant les trophées de tissus, la peau, les cheveux, les ongles. »

« Le complément alimentaire soutient l’activité physiologique contre le vieillissement de la peau. »

Dosage : 2 à 3 g d’écorce par jour  pour une préparation de thé ou 2 à 3 g de feuilles, en infusion, 3 fois par jour.

L’EFSA s’est prononcée sur cette demande, a émis un avis négatif, cependant l’allégation reste en attente tant que la Commission Européenne ne s’est pas prononcée.

Allégations en attente claim ID 3384 sur l’Hamamélis proposées par le(s) demandeur(s) :

« Contribue à la santé vasculaire. »

Dosage : 2 à 3 g d’écorce par jour  pour une préparation de thé ou 2 à 3 g de feuilles, en infusion, 3 fois par jour.

Quels sont les avis des instances européennes ou internationales compétentes chargées de coordonner et d’évaluer les connaissances scientifiques en matière de phytothérapie ?

  • E.M.A. (European Medicines Agency ou Agence Européenne des médicaments)

L’EMA reconnaît l’usage traditionnel :
– Des feuilles et de l’écorce d’hamamélis dans le traitement des hémorroïdes, pour soulager les irritations mineures et sécheresse de la peau et pour les inflammations des muqueuses de la bouche.
– Du distillat d’hamamélis (eau d’hamamélis) pour soulager les irritations de la peau et des yeux.

Dosage : Substance végétale broyée à utiliser en décoction, pour les gargarismes, 2 à 3 g jusqu’à 3 fois par jour (pour les inflammations de la bouche)

  • OMS (Organisation Mondiale de la Santé)

L’OMS reconnaît « l’usage traditionnel de l’hamamélis dans le traitement des lésions mineures de la peau, des ecchymoses, des inflammations de la peau et des muqueuses, des hémorroïdes et des varices ».
Elle admet également ses propriétés hémostatiques.

Dosage :
– 5 à 10 g de substance végétale broyée dans 250 ml d’eau, en préparation décoction pour les compresses et irrigation des plaies
– Ou pour usage interne : 0,1 g à 1 g de substance végétale en préparation, plusieurs fois par jour.

  • La Commission E

La Commission E du ministère de la santé allemand reconnaît l’usage de l’hamamélis dans les traitements « des lésions mineures de la peau, des inflammations de la peau et des muqueuses, des hémorroïdes et des varices ».

Dosage :
– Pour les compresses et irrigations, 5 à 10 g d’herbes pour 250 ml d’eau, en décoction.
– Ou pour usage interne : 0,1 g à 1 g de substance végétale en préparation, plusieurs fois par jour.

  • ESCOP (Coopération scientifique européenne en phytothérapie)

L’ESCOP reconnaît l’usage de l’hamamélis:
– Par voie orale, « pour soulager les symptômes en lien avec les varices, les hémorroïdes et la sensation de jambes lourdes »
– En application locale, « « contre les irritations de la peau et des muqueuses, les hémorroïdes et la dermatite atopique ».

Dosage :
– Pour un bain de bouche : 2 à 10 g d’écorce en décoction
– Pour un thé : 2 à 3 g d’écorce ou de feuille par jour
– Pour d’autres préparations : 0,1 g à 1 g d’écorce, 1 à 3 fois par jour

Découvrez notre infusion bio « Circulation » à base de vignes rouges & de myrtillier Bio !

Finalement, quel dosage minimum d’Hamamélis par portion et par jour est recommandé par les instances européennes compétentes ?

Effet CIRCULATION :

Après lecture des documents ci-dessus, l’allégation ID 3380 sur l’Hamamélis pour un effet bien-être CIRCULATION en attente d’avis de l’EFSA et de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille d’Hamamélis de 2 à 3 g par portion et 2 à 3 fois par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur l’Hamamélis mentionne un minimum de 2 à 3 g de substance végétale broyée par portion et 3 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum d’Hamamélis retenue pour une préparation en infusion est de minimum 4 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 4 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec l’Hamamélis pour un usage traditionnel  n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

 

Effet IMMUNITE :

L’allégation ID 3381 sur l’Hamamélis pour un effet bien-être IMMUNITE en attente d’avis de l’EFSA et de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille d’Hamamélis de 2 à 3 g par portion et 3 fois par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur l’Hamamélis mentionne un minimum de 2 à 3 g de substance végétale broyée par portion et 3 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum d’Hamamélis retenue pour une préparation en infusion est de minimum 6 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 6 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec l’Hamamélis pour un usage traditionnel  n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

 

Effet APAISANT :

L’allégation ID 3382 sur l’Hamamélis pour un effet bien-être APAISANT en attente d’avis de l’EFSA et de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille d’Hamamélis de 2 à 3 g par portion et 3 fois par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur l’Hamamélis mentionne un minimum de 2 à 3 g de substance végétale broyée par portion et 3 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum d’Hamamélis retenue pour une préparation en infusion est de minimum 6 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 6 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec l’Hamamélis pour un usage traditionnel  n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

Effet ANTIOXYDANT:

L’allégation ID 3383 sur l’Hamamélis pour un effet bien-être ANTIOXYDANT en attente de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille d’Hamamélis de 2 à 3 g par portion et 3 fois par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur l’Hamamélis mentionne un minimum de 2 à 3 g de substance végétale broyée par portion et 3 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum d’Hamamélis retenue pour une préparation en infusion est de minimum 6 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 6 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec l’Hamamélis pour un usage traditionnel  n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

Effet SANTE VASCULAIRE:

L’allégation ID 3384 sur l’Hamamélis pour un effet bien-être SANTE VASCULAIRE en attente d’avis de l’EFSA et de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille d’Hamamélis de 2 à 3 g par portion et 3 fois par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur l’Hamamélis mentionne un minimum de 2 à 3 g de substance végétale broyée par portion et 3 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum d’Hamamélis retenue pour une préparation en infusion est de minimum 6 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 6 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec l’Hamamélis pour un usage traditionnel  n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

Quel est le dosage maximum d’Hamamélis par portion et par jour recommandé par les instances européennes compétentes ?

La Monographie du Comité de l’Agence Européenne des médicaments mentionne une quantité maximum de feuille d’hamamélis de 3 g de substance végétale broyée par portion jusqu’à  3 fois par jour, soit un maximum de 9 g par jour.

Nous ne proposons pas d’infusion à base d’Hamamélis ou de thé ou tisane avec un effet bien-être IMMUNITE, APAISANT ou ANTIOXYDANT.

Cependant, pour un effet bien-être CIRCULATION, Découvrez notre tisane CIRCULATION-Bio pour infusion / Vigne rouge & myrtillier Bio – Arôme naturel de fruits rouges avec autres arômes naturels

Et, vous pouvez également découvrir l’intégralité de notre gamme Bien-être : Découvrez nos infusions Bien-être BIO

Précautions d’usage

D’après l’EMA, il est déconseillé de prendre de l’hamamélis durant la grossesse et l’allaitement. Quant à son usage local, il n’existe pas de donnée clinique.

L’ingestion de produits à base d’hamamélis est contre-indiquée aux personnes de moins de 18 ans.

L’usage de l’hamamélis chez les enfants n’est intéressant qu’en application locale.
L’EMA conseille de limiter aux enfants de plus de 6 ans l’usage des feuilles d’hamamélis sur la peau et de limiter aux enfants de plus de 12 ans l’usage des feuilles d’hamamélis en bains de bouche.
L’EMA déconseille également l’utilisation locale de l’écorce d’hamamélis chez les enfants de moins de 12 ans.

Sources bibliographiques

– WHO monographs on Selected medicinal plants –World Health Organization Geneva – (volumes 1, 2, 3, 4)

– The Complete German Commission E Monographs – Therapeutic Guide to Herbal Medicines – American Botanical Council – Senior Editor Mark Blumenthal

– European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs – The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003

– Community Herbal Monograph of the Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) – European Medicines Agency, EMA

© Graaltea - 2021 -