MATÉ (Ilex paraguariensis)

Tout ce qu’il faut savoir sur le Maté dans vos infusions

Le maté provient d’un arbuste appartenant à la famille des aquifoliacées, qui peut atteindre une hauteur de 15 m et dont les feuilles sont destinées à la consommation une fois séchées.

Cette boisson populaire dans de nombreux pays d’Amérique du Sud, est brassée à partir des feuilles séchées d’un arbuste ou d’un arbre à feuilles persistantes apparenté au houx.

C’est une boisson stimulante, de couleur verdâtre, qui contient de la caféine et du tanin, et qui est moins astringente que le thé.

Dans le maté de brassage, les feuilles séchées (yerba) sont placées dans une gourde creuse séchée ou un autre récipient, recouvertes d’eau chaude et brièvement trempées. La boisson est aspirée de la gourde avec une paille métallique qui est munie d’une passoire à une extrémité pour empêcher les particules de feuilles d’entrer dans la bouche. Chaque gourde ne contient qu’une petite quantité de liquide et est remplie d’eau chaude à plusieurs reprises, généralement une dizaine de fois.

Le maté est particulièrement commun en Argentine, au Paraguay, en Uruguay et dans le sud du Brésil, ainsi qu’en Syrie et dans certaines régions du Liban, où il a été introduit en provenance d’Argentine.

À l’état sauvage, la plante devient un arbre à tête ronde, or en culture elle reste un petit arbuste à plusieurs branches, nécessitant un minimum de 2 ans entre les récoltes pour repousser.

La plante nécessite des conditions pédologiques et climatiques spécifiques.

Ses feuilles sont ovales et constituent la seule partie consommée de la plante.
La plante produit des petites fleurs blanches mais aussi des baies rouges.

Quelles seraient alors les vertus attribuées au Maté ?

Pas reconnu par une instance règlementaire compétente ou pas d’allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Usage traditionnel reconnu par une instance règlementaire compétente

Le Maté contiendrait plusieurs nutriments végétaux bénéfiques tels que les Xanthines, des dérivés de la caféine, les Saponines ou les Polyphénols.
Ces composés seraient des stimulants, auraient des propriétés anti-inflammatoires et réduiraient les risques de nombreuses maladies.

Contenant de la caféine, le maté pourrait augmenter le niveau d’énergie de l’organisme et ainsi réduire la sensation de fatigue.

La caféine contenue dans le maté pourrait affecter les niveaux de certaines molécules de signalisation dans notre cerveau, ce qui la rend particulièrement bénéfique pour la concentration mentale.

La caféine est connue pour améliorer les contractions musculaires, réduire la fatigue et améliorer les performances sportives.
Comme le maté contiendrait une quantité modérée de caféine, sa consommation pourrait permettre d’obtenir des bienfaits en termes de performances physiques.

Le Maté pourrait aider à prévenir les infections dues aux bactéries, aux parasites et aux champignons.

Le Maté contiendrait des saponines, qui sont des composés naturels ayant des propriétés anti-inflammatoires.
De plus, il fournirait de petites quantités de vitamine C, de vitamine E, de sélénium et de zinc. Ces antioxydants pourraient renforcer le système immunitaire et favoriser la santé.

Le Maté pourrait réduire l’appétit, stimuler le métabolisme, et ainsi aider à perdre du poids. Il semblerait diminuer le nombre total de cellules adipeuses et réduire la quantité de graisse qu’elles contiennent.

Le Maté pourrait aider à réduire le taux de sucre dans le sang et les complications du diabète.
Il permettrait également une meilleure sensibilité à l’insuline.

Le maté contiendrait des composés antioxydants, tels que des dérivés de caféoyle et des polyphénols, qui pourraient protéger contre les maladies cardiaques.

Le Maté aurait un effet diurétique pour aider au traitement des problèmes urinaires mineurs.

Découvrez notre thé bio « Minceur » à base de Thé vert Ceylan, arôme d’orange & Rooibos Bio !

Mais qu’en pensent les instances européennes ou internationales compétentes ?

Quel est l’avis de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire EFSA ?

Le règlement CE N°1924/2006 régit l’utilisation des allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires et a établi les procédures d’autorisation des allégations de santé sur la base de l’évaluation scientifique de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

A ce jour, les allégations de santé portant sur les plantes et préparations de plantes ne sont toujours pas réglementées, ce qui a conduit à la création de la liste des allégations « en attente » (correspondant à 2078 entrées).

En attendant que des mesures soient prises en vue de réglementer l’utilisation des allégations de santé portant sur les plantes et les préparations de plantes utilisées dans les denrées alimentaires, les allégations mises en attente ne peuvent être utilisées que conformément aux mesures transitoires prévues à l’article 28 dudit règlement sur les allégations, sous la responsabilité des exploitants du secteur alimentaire et à condition qu’elles soient conformes aux principes généraux et conditions générales dudit règlement, ainsi qu’aux dispositions nationales en vigueur qui leur sont applicables.

Article 5 du règlement CE 1924/2006 :

Il établit les conditions générales d’utilisation des allégations de santé et prévoit, entre autres, que l’utilisation d’allégations de santé n’est autorisée que si la présence d’une substance faisant l’objet de l’allégation s’est avérée avoir un effet physiologique bénéfique, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises, et que la substance se trouve dans le produit final en quantité significative, telle que définie dans la législation de l’ Union ou, en l’absence de règles en ce sens, en une quantité permettant de produire l’effet physiologique affirmé, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises.

Article 6 du règlement CE 1924/ 2006 :

Il prévoit que les autorités compétentes des Etats membres, la D.G.C.C.R.F. pour la France, peuvent demander à l’exploitant du secteur alimentaire ou au responsable de la mise sur le marché de produire tous les éléments et données pertinents attestant le respect des prescriptions dudit règlement.

Quelles allégations sur la feuille de Maté sont en attente d’un avis EFSA et d’une décision de la Commission Européenne ?

Plusieurs allégations sur le Maté ont été déposées et sont en attente d’un avis de l’EFSA. Les allégations en attente (pending list) sont listées par un numéro d’identification.

Il est mentionné à l’adresse internet suivante :

https://www.efsa.europa.eu/sites/default/files/topic/ndaclaims13.zip les allégations déposées pour avis EFSA et les conditions d’utilisation proposées par le demandeur (partie de la plante, mode de préparation, dosage journalier).

IMPORTANT

Attention : Regardez bien que la quantité de plante à prendre par portion et par jour pour que l’effet bien-être annoncé corresponde au mode de préparation mentionné. (infusion, extrait, poudre à avaler, ….). Des confusions sont fréquentes de la part des metteurs sur le marché d’infusions bien-être avec allégation santé.

Allégations en attente claim ID 2070 sur le Maté proposées par le(s) demandeur(s) :

« Utilisé pour faciliter la perte de poids en complément de mesures diététiques »

« Aide à perdre du poids en complément de mesures diététiques »

« Stimule la dégradation des lipides »

« Supporte le métabolisme des lipides »

« Supporte le métabolisme et l’oxydation des graisses »

« Aide dans le contrôle du poids »

« Aide la métabolisme qui à son tour aide le contrôle du poids »

Dosage : 2,5 g de feuilles dans 150 ml d’eau, en infusion, plusieurs fois par jour.

« Contribue à la gestion du poids corporel »

« Contribue à la dégradation des lipides »

« Aide à maintenir un poids corporel sain »

Dosage : L’équivalent de 3 g de feuilles par jour, sous forme de thé

Allégations en attente claim ID 2071 sur le Maté proposées par le(s) demandeur(s) :

« Utilisé pour se sentir plus énergique »

« Aide à avoir plus d’énergie »

« Utilisé pour la fatigue mentale et physique »

« Aide à renforcer les capacités mentales et physiques »

« Aide à renforcer l’organisme »

« Effet tonifiant »

« A des propriétés stimulantes et tonifiantes qui contribue à la résistance contre la fatigue mentale et physique. »

Dosage : 2,5 g de feuilles dans 150 ml d’eau, en infusion, plusieurs fois par jour.

«  Aide à renforcer l’organisme »

« Aide à se sentir plus énergique »

« A des propriétés stimulantes et tonifiantes qui contribue à la résistance contre la fatigue mentale et physique. »

Dosage : L’équivalent de 3 g de feuilles par jour, sous forme de thé

 

 

Allégations en attente claim ID 2275 sur le Maté proposées par le(s) demandeur(s) :

« Aide à améliorer l’élimination rénale de l’eau »

« Utilisé pour faciliter les fonctions d’élimination de l’organisme »

« Utilisé pour le drainage de l’organisme »

« Contribues au fonctionnement des voies urinaires »

Dosage : 2,5 g de feuilles dans 150 ml d’eau, en infusion, plusieurs fois par jour.

« Composé de plantes connues pour aider à l’élimination rénale de l’eau »

« Reconnue pour améliorer les fonctions d’élimination »

Dosage : 2 g de feuilles dans 150 ml d’eau, 1 à 2 fois par jour.

« Traditionnellement utilisé pour aider aux fonctions d’élimination urinaire et digestive »

« Connu pour sa contribution aux fonctions d’élimination urinaires normales »

: L’équivalent de 3 g de feuilles par jour

 

L’EFSA s’est prononcée sur cette demande, a émis un avis négatif, cependant l’allégation reste en attente tant que la Commission Européenne ne s’est pas prononcée.

 

Allégations en attente claim ID 3397 sur le Maté proposées par le(s) demandeur(s) :

« Utilisé pour améliorer l’élimination rénale de l’eau »

« Utilisé pour faciliter les fonctions d’élimination de l’organisme »

« Utilisé pour le drainage de l’organisme »

« Effet diurétique »

« Stimule la fonction d’élimination de l’organisme »

« Contribue au fonctionnement des voies urinaires »

Dosage : 2,5 g de feuilles dans 150 ml d’eau, en infusion, plusieurs fois par jour. (soit minimum 2 fois)

L’EFSA s’est prononcée sur cette demande, a émis un avis négatif, cependant l’allégation reste en attente tant que la Commission Européenne ne s’est pas prononcée.

Quels sont les avis des instances européennes ou internationales compétentes chargées de coordonner et d’évaluer les connaissances scientifiques en matière de phytothérapie ?

  • E.M.A. (European Medicines Agency ou Agence Européenne des médicaments)

L’EMA reconnaît l’usage du maté comme étant « traditionnel » pour « lutter contre la fatigue et la faiblesse, et comme diurétique dans le traitement complémentaire des problèmes urinaires mineurs ».

Dosage :
– Pour la fatigue : 2 à 4 g de substance végétale broyée, sous forme de tisane, correspondant à 1 g de substance végétale, 3 fois par jour.
– Pour traitement problèmes urinaires : 2,5 à 5 g de substance végétale broyée, sous forme d’infusion, correspondant à 2,5 g de substance végétale, 1 à 2 fois par jour.

  • La Commission E

La Commission E du ministère de la santé allemand reconnaît l’usage du maté « contre la fatigue physique et psychique ».

Dosage : 3 g de substance végétale broyée en infusion ou préparations équivalentes

Découvrez notre thé bio « Minceur » à base de Thé vert Ceylan, arôme d’orange & Rooibos Bio !

Finalement, quel dosage minimum de Maté par portion et par jour est recommandé par les instances européennes compétentes ?

EFFET MINCEUR :

Après lecture des documents ci-dessus, l’allégation ID 2070 sur le Maté pour un effet bien-être MINCEUR en attente d’avis de l’EFSA et de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille de Maté  de 3 g par portion et par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur le maté mentionne un minimum de 2,5 à 5 g  de substance végétale broyée par portion et 1 à 2 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum de Maté retenue pour une préparation en infusion est de minimum 3 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 3 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec le Maté pour un usage traditionnel n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

 

EFFET ENERGIE :

L’allégation ID 2071 sur le Maté pour un effet bien-être ENERGIE en attente d’avis de l’EFSA et de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille de Maté  de 3 g par portion et par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur le maté mentionne un minimum de 2,5 à 5 g  de substance végétale broyée par portion et 1 à 2 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum de Maté retenue pour une préparation en infusion est de minimum 3 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 3 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec le Maté pour un usage traditionnel n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

 

EFFET ELIMINATION / DRAINAGE :

L’allégation ID 2275 sur le Maté pour un effet bien-être ELIMINATION / DRAINAGE en attente de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille de Maté  de 2 g par portion et par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur le maté mentionne un minimum de 2,5 à 5 g  de substance végétale broyée par portion et 1 à 2 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum de Maté retenue pour une préparation en infusion est de minimum 2 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 2 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec le Maté pour un usage traditionnel n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

EFFET DIURETIQUE :

L’allégation ID 3397 sur le Maté pour un effet bien-être DIURETIQUE en attente de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille de Maté  de 5 g par portion et par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur le maté mentionne un minimum de 2,5 à 5 g  de substance végétale broyée par portion et 1 à 2 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum de Maté retenue pour une préparation en infusion est de minimum 5 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 5 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec le Maté pour un usage traditionnel n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

Quel est le dosage maximum de Maté par portion et par jour recommandé par les instances européennes compétentes ?

La Monographie du Comité de l’Agence Européenne des médicaments mentionne une quantité maximum de feuille de Maté de 2 à 4 g de substance végétale broyée par portion jusqu’à  3 fois par jour, soit un maximum de 12 g par jour.

Nous ne proposons pas d’infusion à base de Maté, ou avec les effets bien-être DIURETIQUE, ELIMINATION/DRAINAGE et ENERGIE.

Cependant, nous proposons un thé avec effet Bien-être MINCEUR, Découvrez notre infusion Bien-être MINCEUR Bio- Thé vert Ceylan & Rooibos Bio – Arôme naturel d’orange

Et, vous pouvez également découvrir l’intégralité de notre gamme Bien-être : Découvrez nos infusions Bien-être BIO

Précautions d’usage

Par manque d’information sur les effets du maté pendant la grossesse et l’allaitement, l’EMA déconseille son usage chez les femmes enceintes et chez les femmes qui allaitent.
De plus, il est conseillé aux femmes enceintes de limiter leur apport en caféine.

L’usage du maté est déconseillé chez les enfants et adolescents de moins de 18 ans.

Sources bibliographiques

– WHO monographs on Selected medicinal plants –World Health Organization Geneva – (volumes 1, 2, 3, 4)

– The Complete German Commission E Monographs – Therapeutic Guide to Herbal Medicines – American Botanical Council – Senior Editor Mark Blumenthal

– European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs – The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003

– Community Herbal Monograph of the Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) – European Medicines Agency, EMA

© Graaltea - 2021 -