MÉLILOT (Melilotus)

Tout ce qu’il faut savoir sur le Mélilot dans vos infusions

Le mélilot est une plante bisannuelle de grande taille.

Il existe deux formes, l’une à fleurs blanches et l’autre à fleurs jaunes, sans grande différence entre elles. Une fois établi, la plante produit une grande racine pivotante et une biomasse importante.

Comme il s’agit d’une plante bisannuelle, elle disparaîtra après la floraison. Elle peut produire des graines et revenir dans les cultures suivantes. Bien que les plantes soient très visibles, elles ont tendance à être en nombre relativement faible, ce qui limite l’impact sur la culture suivante.

Comme une légumineuse, le mélilot fixe l’azote. C’est également une plante à fort enracinement qui est utilisée pour améliorer la structure du sol et qui fournira de grandes quantités de biomasse si on lui permet de pousser pendant ses deux années complètes.

Le mélilot survivra pendant l’hiver en tant que racine pivotante et à la fin de l’hiver, les feuilles seront absentes.

La graine est de forme arrondie et oblongue. Elle est généralement de couleur beige à vert clair, avec un fini lisse. Elle mesure environ 2 mm de long.

Les tiges sont d’un vert riche lorsqu’elles sont jeunes, mais deviennent plus ternes et ligneuses la deuxième année.

Quelles seraient alors les vertus attribuées au Mélilot ?

Pas reconnu par une instance règlementaire compétente ou pas d’allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Usage traditionnel reconnu par une instance règlementaire compétente

Le mélilot serait connu en médecine populaire pour avoir un effet diurétique, en effet il serait utilisé pour augmenter la production d’urine.

En favorisant l’écoulement de l’urine, le mélilot aide à soulager la rétention excessive de liquide et l’œdème (accumulation de liquide dans les tissus qui entraîne un gonflement).

Le mélilot serait également souvent utilisé pour traiter les problèmes veineux tels que les varices, les caillots sanguins dans les veines, les hémorroïdes, les thrombophlébites et les congestions lymphatiques.
L’herbe aiderait en effet à réduire les symptômes d’une mauvaise circulation sanguine, aussi appelée insuffisance veineuse chronique.

Le mélilot aurait des propriétés permettant de traiter les blessures, les contusions et les plaies.

La coumarine contenue dans le Mélilot aurait un effet somnifère.
De plus, la plante aurait un effet apaisant et relaxant.

Le Mélilot soulagerait les coliques, les indigestions, et les problèmes d’estomac.
La plante serait une aide digestive apaisante et serait particulièrement efficace en cas de flatulence.

Le Mélilot aurait des propriétés émollientes et apaisantes qui aideraient à réduire l’inflammation et à soulager les articulations douloureuses et gonflées, l’arthrite et les douleurs rhumatismales.

Découvrez notre infusion bio « Circulation » à base de vignes rouges & de myrtillier Bio !

Mais qu’en pensent les instances européennes ou internationales compétentes ?

Quel est l’avis de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire EFSA ?

Le règlement CE N°1924/2006 régit l’utilisation des allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires et a établi les procédures d’autorisation des allégations de santé sur la base de l’évaluation scientifique de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

A ce jour, les allégations de santé portant sur les plantes et préparations de plantes ne sont toujours pas réglementées, ce qui a conduit à la création de la liste des allégations « en attente » (correspondant à 2078 entrées).

En attendant que des mesures soient prises en vue de réglementer l’utilisation des allégations de santé portant sur les plantes et les préparations de plantes utilisées dans les denrées alimentaires, les allégations mises en attente ne peuvent être utilisées que conformément aux mesures transitoires prévues à l’article 28 dudit règlement sur les allégations, sous la responsabilité des exploitants du secteur alimentaire et à condition qu’elles soient conformes aux principes généraux et conditions générales dudit règlement, ainsi qu’aux dispositions nationales en vigueur qui leur sont applicables.

Article 5 du règlement CE 1924/2006 :

Il établit les conditions générales d’utilisation des allégations de santé et prévoit, entre autres, que l’utilisation d’allégations de santé n’est autorisée que si la présence d’une substance faisant l’objet de l’allégation s’est avérée avoir un effet physiologique bénéfique, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises, et que la substance se trouve dans le produit final en quantité significative, telle que définie dans la législation de l’ Union ou, en l’absence de règles en ce sens, en une quantité permettant de produire l’effet physiologique affirmé, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises.

Article 6 du règlement CE 1924/ 2006 :

Il prévoit que les autorités compétentes des Etats membres, la D.G.C.C.R.F. pour la France, peuvent demander à l’exploitant du secteur alimentaire ou au responsable de la mise sur le marché de produire tous les éléments et données pertinents attestant le respect des prescriptions dudit règlement.

Quelles allégations sur la feuille et la fleur de Mélilot sont en attente d’un avis EFSA et d’une décision de la Commission Européenne ?

Plusieurs allégations sur le Mélilot ont été déposées et sont en attente d’un avis de l’EFSA. Les allégations en attente (pending list) sont listées par un numéro d’identification.

Il est mentionné à l’adresse internet suivante :

https://www.efsa.europa.eu/sites/default/files/topic/ndaclaims13.zip les allégations déposées pour avis EFSA et les conditions d’utilisation proposées par le demandeur (partie de la plante, mode de préparation, dosage journalier).

IMPORTANT

Attention : Regardez bien que la quantité de plante à prendre par portion et par jour pour que l’effet bien-être annoncé corresponde au mode de préparation mentionné. (infusion, extrait, poudre à avaler, ….). Des confusions sont fréquentes de la part des metteurs sur le marché d’infusions bien-être avec allégation santé.

Allégations en attente claim ID 2299 sur le Mélilot proposées par le(s) demandeur(s) :

« Utilisé pour faciliter la digestion »

« Aide au confort digestif »

Dosage : 1,6 à 3,2 g de fleur, en infusion, 2 à 3 fois par jour.

 

Allégations en attente claim ID 2300 sur le Mélilot proposées par le(s) demandeur(s) :

« Utilisé pour aider à trouver un meilleur sommeil »

«Utilisé pour diminuer la tension »

« Utilisé pour diminuer l’agitation »

« Utilisé pour diminuer l’irritabilité »

Dosage :

  • 1,6 à 3,2 g de fleur, en infusion, 2 à 3 fois par jour.
  • Ou 2 à 3 g de feuille, en infusion, 2 à 3 fois par jour.

Quels sont les avis des instances européennes ou internationales compétentes chargées de coordonner et d’évaluer les connaissances scientifiques en matière de phytothérapie ?

  • E.M.A. (European Medicines Agency ou Agence Européenne des médicaments)

L’EMA considère l’usage du mélilot comme « traditionnellement établi « pour soulager les symptômes d’inconfort et de lourdeur des jambes liés aux troubles circulatoires veineux mineurs et, en applications locales, dans le traitement des inflammations mineures de la peau ».

Dosage : 0,25 à 1 g de substance végétale, en infusion, jusqu’à 3 fois par jour

  • La Commission E

La Commission E du ministère de la santé allemand reconnaît l’usage du mélilot dans « le traitement des symptômes de l’insuffisance veineuse, ainsi que comme traitement adjuvant lors de ou de crise d’hémorroïdes ». En applications locales, le mélilot serait « traditionnellement utilisé » contre « les contusions et les ecchymoses ».

Dosage : Substance végétale ou préparation correspondant à 3 à 30 mg de coumarine

  • ESCOP (Coopération scientifique européenne en phytothérapie)

L’ESCOP reconnaît l’usage du mélilot dans le traitement « des symptômes de l’insuffisance veineuse et des varices ».

Découvrez notre infusion bio « Circulation » à base de vignes rouges & de myrtillier Bio !

Finalement, quel dosage minimum de Mélilot par portion et par jour est recommandé par les instances européennes compétentes ?

Effet DIGESTION :

Après lecture des documents ci-dessus, l’allégation ID 2299 sur le Mélilot pour un effet bien-être DIGESTION en attente d’avis de l’EFSA et de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille et de fleur de Mélilot de 1,6 à 3,2 g par portion et 2 à 3 fois par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur le Mélilot mentionne un minimum de 0,25 à 1 g de substance végétale broyée par portion et 3 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum de Mélilot retenue pour une préparation en infusion est de minimum 3,2 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 3,2 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec le Mélilot pour un usage traditionnel  n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

Effet SOMMEIL et RELAXATION :

L’allégation ID 2300 sur le Mélilot pour un effet bien-être SOMMEIL et RELAXATION en attente d’avis de l’EFSA et de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de fleur de Mélilot de 1,6 à 3,2 g par portion et 2 à 3 fois par jour ou de feuille de Mélilot de 2 à 3 g , 2 à 3 fois par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur le Mélilot mentionne un minimum de 0,25 à 1 g de substance végétale broyée par portion et 3 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum de Mélilot retenue pour une préparation en infusion est de minimum 3,2 g  (fleur) ou 4 g (feuille) par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 3,2 g de fleur ou 4 g de feuille par portion, l’allégation santé mentionnée avec le Mélilot pour un usage traditionnel  n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

Quel est le dosage maximum de Mélilot par portion et par jour recommandé par les instances européennes compétentes ?

La Monographie du Comité de l’Agence Européenne des médicaments mentionne une quantité maximum de feuille et de fleur de Mélilot de 3 g de substance végétale par jour.

Nous ne proposons pas de thé ou tisane à base de Mélilot.

Cependant, nous proposons une tisane avec effet bien-être DIGESTION, Découvrez notre tisane DIGESTION- Menthe poivrée, fenouil & mélisse Bio – Huile essentielle de menthe poivrée Bio

Mais aussi une tisane avec effet bien-être SOMMEIL, Découvrez notre tisane SOMMEIL -Tilleul & Mélisse Bio – Arôme naturel de miel

Puis, notre tisane avec effet bien-être RELAXATION, Découvrez notre tisane RELAXATION -Mélisse BIO -Arôme naturel de miel

 

Vous pouvez également découvrir notre gamme Bien-être :

Découvrez nos infusions Bien-être BIO

Précautions d’usage

L’EMA déconseille l’usage du mélilot pendant la grossesse et l’allaitement.

L’EMA déconseille également l’usage du mélilot chez les personnes de moins de 18 ans.

L’usage du mélilot est contre-indiqué chez les personnes souffrant de problèmes de foie.

Sources bibliographiques

– WHO monographs on Selected medicinal plants –World Health Organization Geneva – (volumes 1, 2, 3, 4)

– The Complete German Commission E Monographs – Therapeutic Guide to Herbal Medicines – American Botanical Council – Senior Editor Mark Blumenthal

– European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs – The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003

– Community Herbal Monograph of the Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) – European Medicines Agency, EMA

© Graaltea - 2021 -