THYM (Thymus vulgaris)

Tout ce qu’il faut savoir sur le thym dans vos infusions

Thym est une plante vivace de la famille de la menthe (Lamiaceae) connue pour l’arôme et la saveur de ses feuilles séchées et de ses sommités fleuries.

Le thym est originaire d’Eurasie et est cultivé dans le monde entier.

Le thym est un petit arbuste à croissance basse, il peut atteindre une hauteur de 50 cm et est couramment cultivé comme une plante annuelle, bien qu’il puisse persister comme une plante vivace à feuilles persistantes dans les climats chauds.

Les tiges sont quelque peu ligneuses et portent des feuilles simples, ovales à linéaires, disposées en opposition.

Les feuilles sont densément recouvertes de minuscules poils et possèdent de nombreuses glandes oléagineuses brun-rouge à la surface qui prennent l’apparence de petits points. Les feuilles peuvent être vertes ou panachées.

Les minuscules fleurs tubulaires sont portées en tourbillons le long des tiges et sont généralement de couleur violette ou blanche.

Le thym est utilisé pour aromatiser un large éventail d’aliments.

Le principal composant de son huile essentielle est le thymol, ou thym camphre, qui est utilisé dans la fabrication des parfums et des dentifrices.

Certaines variétés de thym sont cultivées comme couvre-sol ornemental.

Quelles seraient alors les vertus attribuées au Thym ?

Pas reconnu par les autorités de santé, pas d’allégation de santé en attente

Reconnu par les autorités de santé ou allégation santé en attente

Le thym serait connu pour soulager et apaiser les toux liées aux rhumes ou aux bronchites. Il atténuerait la toux et détendrait les muscles bronchiques.
Le thym agirait comme un expectorant et aiderait le corps à relâcher et à amincir le mucus, facilitant ainsi la toux et l’expulsion du corps.
Le thym serait efficace pour soulager les maux de gorge, et serait, pour cette raison, souvent utilisé dans les remèdes contre le rhume et la toux.

Le thym aiderait à combattre le rhume et à réduire la durée de celui-ci.

Le thym aiderait à soulager la dyspepsie (digestion difficile) et les désordres gastro-intestinaux.
Le thym serait une herbe efficace pour purifier le tube digestif.
Il aiderait notamment à la digestion des aliments riches ou gras.

Le thym aurait la vertu de soulager les laryngites et les inflammations des amygdales.

Le thym permettrait de traiter les inflammations des muqueuses buccales.

Le thym serait riche en vitamine A et C, et serait également une source de cuivre, fibres, fer et manganèse.
Ainsi, par ces apports, l’organisme serait plus apte à se défendre contre les rhumes et infections.

Le thym appartient à la famille des menthes et est donc souvent utilisé dans les bains de bouche et les élixirs pour donner de la saveur et de la fraîcheur aux traitements de santé bucco-dentaire.
La plante permettrait ainsi d’obtenir une haleine plus fraîche.

Le thym contiendrait des antioxydants, comme les flavonoïdes, l’acide rosmarinique ou l’acide caféique, qui permettraient de réduire les dommages causés par les radicaux libres dans l’organisme, et ainsi réduire le risque de maladies cardiovasculaires ou de cancers notamment.

Découvrez notre infusion bio « Digestion » à base de Menthe poivrée, fenouil & mélisse Bio !

Mais qu’en pensent les instances européennes ou internationales compétentes ?

Quel est l’avis de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire EFSA ?

Le règlement CE N°1924/2006 régit l’utilisation des allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires et a établi les procédures d’autorisation des allégations de santé sur la base de l’évaluation scientifique de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

A ce jour, les allégations de santé portant sur les plantes et préparations de plantes ne sont toujours pas réglementées, ce qui a conduit à la création de la liste des allégations « en attente » (correspondant à 2078 entrées).

En attendant que des mesures soient prises en vue de réglementer l’utilisation des allégations de santé portant sur les plantes et les préparations de plantes utilisées dans les denrées alimentaires, les allégations mises en attente ne peuvent être utilisées que conformément aux mesures transitoires prévues à l’article 28 dudit règlement sur les allégations, sous la responsabilité des exploitants du secteur alimentaire et à condition qu’elles soient conformes aux principes généraux et conditions générales dudit règlement, ainsi qu’aux dispositions nationales en vigueur qui leur sont applicables.

Article 5 du règlement CE 1924/2006 :

Il établit les conditions générales d’utilisation des allégations de santé et prévoit, entre autres, que l’utilisation d’allégations de santé n’est autorisée que si la présence d’une substance faisant l’objet de l’allégation s’est avérée avoir un effet physiologique bénéfique, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises, et que la substance se trouve dans le produit final en quantité significative, telle que définie dans la législation de l’ Union ou, en l’absence de règles en ce sens, en une quantité permettant de produire l’effet physiologique affirmé, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises.

Article 6 du règlement CE 1924/ 2006 :

Il prévoit que les autorités compétentes des Etats membres, la D.G.C.C.R.F. pour la France, peuvent demander à l’exploitant du secteur alimentaire ou au responsable de la mise sur le marché de produire tous les éléments et données pertinents attestant le respect des prescriptions dudit règlement.

Quelles allégations sur sur la feuille de Thym sont en attente d’un avis EFSA et d’une décision de la Commission Européenne ?

Plusieurs allégations sur le Thym ont été déposées et sont en attente d’un avis de l’EFSA. Les allégations en attente (pending list) sont listées par un numéro d’identification.

Il est mentionné à l’adresse internet suivante :

https://www.efsa.europa.eu/fr/topics/topic/article13 les allégations déposées pour avis EFSA et les conditions d’utilisation proposées par le demandeur (partie de la plante, mode de préparation, dosage journalier).

IMPORTANT

Attention : Regardez bien que la quantité de plante à prendre par portion et par jour pour que l’effet bien-être annoncé corresponde au mode de préparation mentionné. (infusion, extrait, poudre à avaler, ….). Des confusions sont fréquentes de la part des metteurs sur le marché d’infusions bien-être avec allégation santé.

Allégations en attente claim ID 2149 sur le Thym proposées par le(s) demandeur(s) :

« Procure une influence apaisante sur les voies respiratoires »

« Aide à combattre les refroidissements »

« Soulage les inflammations respiratoires »

« Facilite la respiration »

Dosage : 1 à 2 g de feuille par jour

« Apaisant pour la gorge et le thorax »

« Contribue au bien-être du thorax et de la gorge »

« Contribue à une haleine fraîche »

« Aide à apaiser le rhume »

« Agréable pour la toux et de la voix cassée »

« Contribue au bien-être physique »

Dosage : équivalent de 10 g de feuille ou de 3 à 6 g d’herbe par jour

Allégations en attente claim ID 2150 sur le Thym proposées par le(s) demandeur(s) :

« Contribue à la résistance contre les microorganismes dangereux pour la santé »

« Contribue au bien-être physique »

Dosage : équivalent de 10 g de feuille ou de 3 à 6 g d’herbe par jour

Allégations en attente claim ID 2151 sur le Thym proposées par le(s) demandeur(s) :

« Contient des antioxydants naturels »

«  Les antioxydants aident à vous protéger des radicaux qui causent des dommages sur les cellules »

« Les antioxydants aident à protéger vos cellules et vos tissus des dommages causés par l’oxydation »

« Les antioxydants contribuent à la capacité antioxydante totale de l’organisme et peuvent aider à renforcer les défenses de notre corps »

Dosage : équivalent de 10 g de feuille ou de 3 à 6 g d’herbe par jour

L’EFSA s’est prononcée sur cette demande, a émis un avis négatif, cependant l’allégation reste en attente tant que la Commission Européenne ne s’est pas prononcée.

Quels sont les avis des instances européennes ou internationales compétentes chargées de coordonner et d’évaluer les connaissances scientifiques en matière de phytothérapie ?

  • E.M.A. (European Medicines Agency ou Agence Européenne des médicaments)

L’EMA reconnaît l’usage traditionnel du thym contre « la toux grasse associée au rhume »

Dosage : 1 à 2 g de substance végétale broyée, en infusion, dans 150 ml d’eau bouillante, 3 à 4 fois par jour.

  • OMS (Organisation Mondiale de la Santé)

L’OMS reconnaît l’usage du thym « contre les dyspepsies (digestion difficile) et autres désordres gastro-intestinaux, contre la toux lors de rhume ou bronchites, et en gargarisme contre les laryngites et l’inflammation des amygdales ».

Dosage : 1 à 2 g d’herbes sèches ou un équivalent d’herbes fraiches, en infusion, plusieurs fois par jour. (0,5 à 1 g pour les enfants jusqu’à 1 an)

  • La commission E en Allemagne

La Commission Européenne du ministère de la santé allemand reconnaît l’usage du thym dans « les bronchites et les toux grasses [qui produisent du mucus], ainsi que lors de rhumes ».

Dosage : 1 à 2 g d’herbes pour 1 tasse de thé, plusieurs fois par jour si nécessaire
 

  • ESCOP (Coopération scientifique européenne en phytothérapie)

L’ESCOP reconnaît l’usage du thym « dans les catarrhes des voies aériennes supérieures, comme un traitement complémentaire dans le traitement de la coqueluche, et pour soulager les irritations de la bouche et la mauvaise haleine ».

Découvrez notre infusion bio « Digestion » à base de Menthe poivrée, fenouil & mélisse Bio !

Finalement, quel dosage minimum de Thym par portion et par jour est recommandé par les instances européennes compétentes ?

Après lecture des documents ci-dessus, l’allégation ID 2149 sur le Thym pour un effet bien-être SANTE RESPIRATOIRE / ANTI-RHUME en attente d’avis de l’EFSA et de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille de Thym de 3 à 6 g par portion et par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur le Thym mentionne un minimum de 1 à 2 g de substance végétale broyée par portion et 3 à 4 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum de Thym retenue pour une préparation en infusion est de minimum 3 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 3 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec le Thym pour un usage traditionnel  n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

EFFET IMMUNITE :

L’allégation ID 2150 sur le Thym pour un effet bien-être IMMUNITE en attente d’avis de l’EFSA et de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille de Thym de 3 à 6 g par portion et par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur le Thym mentionne un minimum de 1 à 2 g de substance végétale broyée par portion et 3 à 4 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum de Thym retenue pour une préparation en infusion est de minimum 3 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 3 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec le Thym pour un usage traditionnel  n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

EFFET ANTIOXYDANT :

L’allégation ID 2151 sur le Thym pour un effet bien-être ANTIOXYDANT en attente de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille de Thym de 3 à 6 g par portion et par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur le Thym mentionne un minimum de 1 à 2 g de substance végétale broyée par portion et 3 à 4 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum de Thym retenue pour une préparation en infusion est de minimum 3 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 3 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec le Thym pour un usage traditionnel  n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être.

Quel est le dosage maximum de Thym par portion et par jour recommandé par les instances européennes compétentes ?

La Monographie du Comité de l’Agence Européenne des médicaments mentionne une quantité maximum de feuille de Thym de 2 g de substance végétale broyée par portion jusqu’à  4 fois par jour, soit un maximum de 8 g par jour.

 

 

Nous ne proposons pas de thé ou tisane à base de Thym, ou avec effet Bien-être SANTE RESPIRATOIRE, ANTI-RHUME, IMMUNITE ou ANTIOXYDANT.

Cependant, vous pouvez découvrir notre gamme Bien-être : Découvrez nos infusions Bien-être BIO

Précautions d’usage

Aucune toxicité particulière n’a été mise en évidence lors de l’usage du thym sur des enfants âgés de 2 mois à 14 ans. Cependant, pour un usage thérapeutique chez les enfants de 4 à 12 ans, il est préférable de demander un avis médical.

L’usage du thym sous forme d’huile essentielle ou de teinture est fortement déconseillé chez les enfants de moins de 4 ans.

L’usage thérapeutique du thym pendant la grossesse et l’allaitement n’est pas recommandé.

L’usage du thym est déconseillé aux femmes qui allaitent car les substances actives de la plante sont susceptibles de passer dans le lait.

Sources bibliographiques

– WHO monographs on Selected medicinal plants –World Health Organization Geneva – (volumes 1, 2, 3, 4)

– The Complete German Commission E Monographs – Therapeutic Guide to Herbal Medicines – American Botanical Council – Senior Editor Mark Blumenthal

– European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs – The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003

– Community Herbal Monograph of the Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) – European Medicines Agency, EMA

© Graaltea - 2021 -