Vigne Rouge (Vitis vinifera)

Tout ce qu’il faut savoir sur la Vigne rouge dans vos infusions

La vigne rouge est une plante grimpante aux feuilles dentées avec une face intérieure duveteuse, aux fleurs en grappes de couleur verte très pâle.

Ses feuilles sont vertes au printemps et se colorent en rouge vermillon à la fin de l’été.

Elle produit ses fruits « les raisins » en grappes au début de l’automne.

Elle est originaire d’Europe méridionale et d’Asie Mineure, et se développe dans des emplacements très ensoleillés et aux sols argileux.
Cette plante a joué un rôle important dans la culture de la Grèce antique avec le culte de Dionysos qui était notamment le Dieu de la vigne et du vin.

On peut désormais retrouver cette plante dans toutes les régions tempérées du monde.

Depuis longtemps, la vigne rouge est connue pour ses vertus thérapeutiques, et était majoritairement utilisée en infusion pour soulager les jambes lourdes douloureuses.

Quelles seraient alors les vertus attribuées à la vigne rouge ?

Pas reconnu par une instance règlementaire compétente ou pas d’allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Allégation de santé en attente d’une décision de la Commission Européenne

Usage traditionnel reconnu par une instance règlementaire compétente

Cette plante est généralement connue pour améliorer la circulation sanguine. En effet, de par leur richesse en flavonoïdes, les feuilles de vigne rouge sont traditionnellement utilisées contre l’insuffisance veineuse, les jambes lourdes, les altérations de la paroi veineuse telles que les varices.

La vigne rouge pourrait aussi prévenir la rétinopathie, la cataracte ou limiter les gênes dues à l’éblouissement.

La vigne rouge réduirait les bouffées de chaleur, l’anxiété et d’autres symptômes liés à la ménopause.
Elle soulagerait également les symptômes prémenstruels tels que douleur et le gonflement.

Les feuilles de la vigne rouge contiendraient une grande quantité de substances qui exerceraient un effet protecteur et stimulant sur les veines et les petits vaisseaux sanguins. Son usage serait donc traditionnel dans le soulagement des hémorroïdes.

Découvrez notre infusion bio « Circulation » à base de vignes rouges & de myrtillier Bio !

Mais qu’en pensent les instances européennes ou internationales compétentes ?

Quel est l’avis de l’Autorité européenne de sécurité alimentaire EFSA ?

Le règlement CE N°1924/2006 régit l’utilisation des allégations nutritionnelles et de santé portant sur les denrées alimentaires et a établi les procédures d’autorisation des allégations de santé sur la base de l’évaluation scientifique de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA).

A ce jour, les allégations de santé portant sur les plantes et préparations de plantes ne sont toujours pas réglementées, ce qui a conduit à la création de la liste des allégations « en attente » (correspondant à 2078 entrées).

En attendant que des mesures soient prises en vue de réglementer l’utilisation des allégations de santé portant sur les plantes et les préparations de plantes utilisées dans les denrées alimentaires, les allégations mises en attente ne peuvent être utilisées que conformément aux mesures transitoires prévues à l’article 28 dudit règlement sur les allégations, sous la responsabilité des exploitants du secteur alimentaire et à condition qu’elles soient conformes aux principes généraux et conditions générales dudit règlement, ainsi qu’aux dispositions nationales en vigueur qui leur sont applicables.

Article 5 du règlement CE 1924/2006 :

Il établit les conditions générales d’utilisation des allégations de santé et prévoit, entre autres, que l’utilisation d’allégations de santé n’est autorisée que si la présence d’une substance faisant l’objet de l’allégation s’est avérée avoir un effet physiologique bénéfique, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises, et que la substance se trouve dans le produit final en quantité significative, telle que définie dans la législation de l’ Union ou, en l’absence de règles en ce sens, en une quantité permettant de produire l’effet physiologique affirmé, tel qu’établi par des preuves scientifiques généralement admises.

Article 6 du règlement CE 1924/ 2006 :

Il prévoit que les autorités compétentes des Etats membres, la D.G.C.C.R.F. pour la France, peuvent demander à l’exploitant du secteur alimentaire ou au responsable de la mise sur le marché de produire tous les éléments et données pertinents attestant le respect des prescriptions dudit règlement.

Quelles allégations sur sur la feuille de Vigne rouge sont en attente d’un avis EFSA et d’une décision de la Commission Européenne ?

Plusieurs allégations sur la vigne rouge ont été déposées et sont en attente d’un avis de l’EFSA. Les allégations en attente (pending list) sont listées par un numéro d’identification.

Il est mentionné à l’adresse internet suivante :

https://www.efsa.europa.eu/sites/default/files/topic/ndaclaims13.zip  les allégations déposées pour avis EFSA et les conditions d’utilisation proposées par le demandeur (partie de la plante, mode de préparation, dosage journalier).

IMPORTANT

Attention : Regardez bien que la quantité de plante à prendre par portion et par jour pour que l’effet bien-être annoncé corresponde au mode de préparation mentionné. (infusion, extrait, poudre à avaler, ….). Des confusions sont fréquentes de la part des metteurs sur le marché d’infusions bien-être avec allégation santé.

Allégations en attente claim ID 680 sur la Vigne Rouge proposées par le(s) demandeur(s):

« Utilisé pour soutenir le performances visuelles »

« Utilisé pour renforcer les fonctions visuelles »

Dosage: Extrait de graine- 4 fois 50 mg d’oligomères procyanidoliques

Allégations en attente claim ID 4529 sur la Vigne Rouge proposées par le(s) demandeur(s):

«  Utilisé pour aider à la circulation sanguine des jambes »

«  Utilisé pour favoriser une circulation sanguine normale »

Dosage :  

  • Pour une préparation infusion : 1,5 à 3 g de substance végétale broyée dans une tasse, 3 fois par jour.

Quels sont les avis des instances européennes ou internationales compétentes chargées de coordonner et d’évaluer les connaissances scientifiques en matière de phytothérapie ?

  • E.M.A. (European Medicines Agency ou Agence Européenne des médicaments)

L’EMA reconnaît l’usage « médicalement bien établi » des extraits de feuilles de vigne rouge dans le traitement « de l’insuffisance veineuse chronique et de ses manifestations » telles que les jambes lourdes et douloureuses, les varices, les crampes des mollets, les démangeaisons, etc…
L’EMA reconnaît également leur usage « traditionnellement établi » pour « soulager les démangeaisons et brûlures associées aux hémorroïdes, les petits saignements sous la peau (fragilité capillaire) et les symptômes d’inconfort et de lourdeur des jambes liés aux troubles circulatoires veineux mineurs ».

Dosage : Pour un mode de préparation infusion: 5 à 10 g de feuilles séchées dans 250 ml d’eau bouillante, 2 fois par jour.

Découvrez notre infusion bio « Circulation » à base de vignes rouges & de myrtillier Bio !

Finalement, quel dosage minimum de vigne rouge par portion et par jour est recommandé par les instances européennes compétentes ?

Après lecture des documents ci-dessus, l’allégation ID 4529 sur la Vigne Rouge pour un effet bien-être CIRCULATION en attente d’avis de l’EFSA et de validation par la Commission Européenne mentionne une quantité minimum de feuille de Vigne Rouge de 4,5 à 9 g par portion et par jour.

La monographie du Comité de l’Agence Européenne des Médicaments (HMPC) sur la Vigne Rouge mentionne un minimum de 5 à 10 g de substance végétale broyée par portion et 2 fois par jour.

Ainsi, la quantité minimum de Vigne Rouge retenue pour une préparation en infusion est de minimum 4,5 g par portion pour un usage traditionnel.

Sans ce minimum de plante de 4,5 g par portion, l’allégation santé mentionnée avec la Vigne Rouge pour un usage traditionnel n’est pas conforme et le metteur sur le marché ne peut pas revendiquer d’allégation santé sur son infusion ou d’effet bien-être

Quel est le dosage maximum de vigne rouge par portion et par jour recommandé par les instances européennes compétentes ?

La Monographie du Comité de l’Agence Européenne des médicaments mentionne une quantité maximum de feuille de Vigne Rouge de 10 g de substance végétale broyée par portion jusqu’à 2 fois par jour, soit un maximum de 20 g par jour.

Formes et dosages infusion retenues dans nos préparations GRAALTEA pour infusion

Pour un effet bien-être CIRCULATION avec un usage traditionnel de la Vigne rouge, notre pharmacien conseil recommande :
un équivalent plante de 11 g de feuilles séchées de Vigne Rouge par portion et par jour, en infusion.

Découvrez notre tisane CIRCULATION-Bio pour infusion / Vigne rouge & myrtillier Bio – Arôme naturel de fruits rouges avec autres arômes naturels

Précautions d’usage

Respectez les doses journalières recommandées.

Il est conseillé d’avoir un régime alimentaire équilibré et varié.

L’EMA déconseille l’usage de Vigne Rouge pendant la grossesse et l’allaitement.

Il n’est pas recommandé d’utiliser de la vigne rouge chez les enfants et adolescents de moins de 18 ans.

Sources bibliographiques

– WHO monographs on Selected medicinal plants –World Health Organization Geneva – (volumes 1, 2, 3, 4)

– The Complete German Commission E Monographs – Therapeutic Guide to Herbal Medicines – American Botanical Council – Senior Editor Mark Blumenthal

– European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs – The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003

– Community Herbal Monograph of the Committee on Herbal Medicinal Products (HMPC) – European Medicines Agency, EMA

© Graaltea - 2021 -